Contenu

Comment valoriser la biomasse ?

 
  •  
 

Qu’est-ce que la biomasse ?
La biomasse représente l’ensemble de la matière organique, qu’elle soit d’origine végétale ou animale. Cette matière organique est la matière qui compose les êtres vivants et leurs résidus ayant pour particularité d’être toujours composée de carbone.

Le cycle du carbone
Le cycle du carbone
(source : traduit de Physicalgeography.net)

Quelles sont les sources de production ?
La biomasse provient donc des forêts, des champs cultivés, des milieux marins et aquatiques, des haies, des parcs et jardins, des industries générant des co-produits (agro-alimentaire, scieries, …), des déchets organiques ou des effluents d’élevage,…

Ce qui est intéressant c’est qu’elle est donc produite naturellement ou qu’elle peut être cultivée.

Comment la valoriser ?
L’alimentation et la fabrication des matériaux « traditionnels » (bois-matériaux, pâtes et papiers, panneaux et bois reconstitués, textile, caoutchouc...), ainsi que leurs filières de recyclage (vieux papiers, bois de récupération…), sont véritablement le « socle » actuel le plus répandu de la valorisation de la biomasse. Mais il existe encore des marges de développement, de progrès et d’innovation considérables !

Le saviez-vous ? De nouveaux débouchés se développent :

  • les « néo-biomatériaux » (bio-plastiques, bio-composites fibreux…) sont appelés à concurrencer à terme la plupart des matériaux dits « classiques » aujourd’hui (plastiques, acier, aluminium, fibres minérales, et même le béton…) ;
  • les « bio-molécules » issues de la chimie du végétal (solvants, lubrifiants, tensioactifs, …) viennent dès à présent élargir et diversifier les filières chimiques traditionnelles dans les domaines de la savonnerie, l’amidon, la pharmacie, la chimie fine, la parfumerie… ;
  • la transformation de la biomasse en énergie (chaleur, électricité, biocarburants) est en voie de développement massif et fait appel à des technologies et des filières de production très variées (méthanisation, agro-carburants, bois-énergie, gazeification,…).
biomasse les filières du futur

La valorisation de la biomasse est-elle un levier dans la lutte contre le changement climatique et dans la transition énergétique ?
L’accélération du changement climatique observé est liée à l’augmentation des émissions de gaz à effet de serre produites par les activités humaines et plus particulièrement de l’utilisation d’énergies fossiles.

Pour limiter les impacts dus à l’augmentation des températures moyennes, il est nécessaire de réduire ces émissions en agissant sur trois leviers en même temps :

  • la sobriété : économies d’énergie et de matières premières ;

  • l’efficacité : diminution des besoins en énergie (rendement des équipements, meilleure isolation des bâtiments…) ;
  • le développement des énergies renouvelables telle que la bioénergie.

Parce qu’elles sont aussi une alternative à l’usage des énergies fossiles, toujours plus coûteuses, et à la « pétrochimie », les nouvelles valorisations de la biomasse sont une des solutions dans la lutte contre le changement climatique et dans la transition énergétique.