Contenu

Comprendre la déclaration des revenus en 2019

 

  • Beaucoup de nos concitoyens sont persuadés, à tort, qu’ils n’auront pas de déclaration de revenus 2018 à faire du fait de la mise en place du prélèvement à la source. Or, la déclaration de revenus est toujours nécessaire au bon calcul de l’impôt. - Tout d’abord, parce qu’elle permet de "rafraîchir" le taux de prélèvement à la source et le montant des acomptes pour ceux qui en payent. Ce rafraîchissement interviendra dès le mois de septembre 2019 pour la majeure partie de nos concitoyens.
    - Ensuite, parce qu’elle permet de calculer les réductions et crédits d’impôts (dont 60% seront versés en acompte en janvier 2020) et de bénéficier de l’effacement de l’impôt à payer sur les revenus 2018 (hors revenus exceptionnels).
    - Enfin, l’intérêt de faire sa déclaration pour les personnes non imposables réside dans le fait qu’elles se verront appliquer un taux nul, alors que si elles ne font pas de déclaration elles se verront appliquer automatiquement un taux non personnalisé (barème par défaut).
  • Cette année, cette déclaration de revenus doit être faite obligatoirement en ligne sur www.impots.gouv.fr pour tous les foyers dont la résidence principale est équipée d’un accès internet. L’accès à la déclaration en ligne est ouvert à compter du 10 avril. Néanmoins, les personnes ne pouvant ou ne s’estimant pas en mesure de déclarer en ligne pourront encore déclarer sous format papier. Pour les Tarnais, la date limite pour déposer la déclaration papier est le jeudi 16 mai 2019, celle pour déclarer en ligne le mardi 4 juin.
  • "L’année blanche " : Afin d’éviter un double paiement en 2019, d’une part de l’impôt sur les revenus 2019 prélevés à la source, d’autre part de l’impôt sur les revenus 2018, un crédit d’impôt de modernisation du recouvrement (CIMR) est instauré. Ce crédit d’impôt a vocation à effacer l’impôt sur les revenus 2018 relatifs aux revenus non exceptionnels dans le champ du prélèvement à la source. En revanche, les revenus exceptionnels 2018 seront soumis à l’impôt. Deux encarts pédagogiques, un pour les salariés/retraités et un pour les professions indépendantes (voir ci-dessous), présentent de manière simple les principaux revenus non exceptionnels et exceptionnels. 3 séquences vidéos sont également mises en ligne sur https://www.impots.gouv.fr/portail/...
  • L’avance sur réductions et crédits d’impôt  : En janvier 2019, la DGFIP a versé 60% des réductions et crédits d’impôt entrant dans le champ du dispositif des avances sur la base des dépenses 2017 faites par les contribuables. Une fois la déclaration des revenus 2018 souscrite (en mai/juin 2019), la DGFIP calculera les réductions et crédits d’impôt auxquels le contribuable a droit sur ses dépenses 2018. L’avance perçue en janvier 2019 (qui sera indiquée sur la déclaration d’impôt) sera ainsi régularisée en plus ou en moins en septembre 2019.