Contenu

Informations - Grand Débat National

Dans la perspective de l’organisation de ce débat, le ministère de l’Intérieur a demandé aux Préfets de désigner avant le 15 janvier un référent dans chaque département.

Jean-Michel MOUGARD, préfet du Tarn, a désigné Didier GARDINAL comme référent départemental et Florent FARGE, sous-préfet du Tarn comme correspondant du Grand Débat National.
Des débats partout en France

Chacun peut organiser un débat que ce soit à l’échelle du quartier, du village ou de la région. La Commission nationale du débat public enregistre et accompagne ces démarches, propose un kit pour la tenue des débats et des stands pour recueillir la parole citoyenne sur le terrain. Les débats se tiendront également en ligne, sur une plateforme numérique dédiée qui permettra de déposer des contributions. Des conférences de citoyens tirés au sort seront mises en place dans chaque région pour échanger sur les analyses et propositions issues des différents débats.

Pour quoi faire ?

Il s’agit d’envisager des solutions pour l’avenir du pays sur des problématiques majeures. Le Gouvernement propose quatre thèmes de débats :

Transition écologique
Fiscalité et dépenses publiques
Démocratie et citoyenneté
Organisation de l’État et des services publics

La transition écologique

Comment se loger ?
Comment se déplacer ?
Comment se chauffer ?

Face à l’urgence écologique, des solutions doivent être pensées pour être accessibles à tous.

La fiscalité et les dépenses publiques

Quels sont les bons prélèvements ?
Quel est le bon niveau de dépense ?
Qu’est-ce qu’une fiscalité efficace et compétitive aujourd’hui ?
Comment la rendre plus simple, plus lisible ?

La démocratie et la citoyenneté

Comment mieux associer les citoyens à la prise de décision ?
Comment mieux représenter les sensibilités ?
Comment répondre aux questions des Français sur l’immigration ?
Comment mieux vivre ensemble et mener une politique d’intégration plus efficace et plus juste ?

Voilà des défis et des questions majeurs pour notre démocratie.

L’organisation de l’État et des services publics

Dans un monde qui change, dans une France où les mouvements de populations n’ont jamais été aussi massifs depuis 20 ou 30 ans, il est nécessaire de rendre les administrations et les services publics plus accessibles, plus efficaces et plus transparents.

Comment organiser la présence de l’État et des services publics sur le territoire national ?
Comment prendre en compte la révolution numérique dans cette organisation ?
Comment lutter contre le réflexe de la concentration ?

C’est en s’interrogeant collectivement que l’on pourra y répondre.

Les organisateurs de débats locaux ont la liberté de choisir tout autre thème qui leur semble pertinent.