Contenu

Qu’est-ce que le pass sanitaire ? Qui est concerné ?

 

Toutes les personnes âgées de 12 ans et plus doivent présenter leur pass sanitaire afin d’accéder aux lieux et événements soumis au pass.

A compter du 15 décembre, les personnes de plus de 65 ans devront avoir effectué une dose de rappel pour prolonger la validité de leur pass sanitaire.

A compter du 15 janvier 2022, les personnes de plus de 18 ans devront avoir effectué une dose de rappel dans les 7 mois suivant la dernière injection, pour prolonger la validité de leur pass sanitaire.

Le pass sanitaire européen consiste en la présentation numérique (via l’application TousAntiCovid) ou papier, d’une preuve sanitaire, parmi les trois suivantes :

1 / un schéma vaccinal complet
- le schéma vaccinal sera considéré complet 7 jours après l’injection de la dose de rappel

2 / la preuve d’un test négatif de moins de 24h". Il peut s’agit d’un test RT-PCR ou antigénique, ou d’un autotest réalisé sous la supervision d’un professionnel de santé habilité.

3 / le résultat d’un test positif attestant du rétablissement de la Covid-19, datant d’au moins 11 jours et de moins de 6 mois.
Ces tests positifs permettent d’indiquer un risque limité de réinfection à la Covid-19.

4 / un certificat de contre-indication médicale faisant obstacle à la vaccination.
Les personnes concernées se voient délivrer par leur médecin un document pouvant être présenté dans les lieux, services, établissements et événements où le pass sanitaire est exigé.

Personnes justifiant de contre-indications à la vaccination :

Ces contre-indications sont les suivantes :
- antécédent d’allergie documentée à un des composants du vaccin
- réaction anaphylaxique de grade 2 minimum à une précédente injection du vaccin
- épisode de syndrome de fuite capillaire
- syndrome thrombotique et thrombocytopénique suite à la vaccination par AstraZénéca ou Vaxzevria
- syndrome inflammatoire multisystémique pédiatrique post Covid-19
- effet indésirable d’intensité sévère ou grave attribué à la première dose de vaccin signalé au système de pharmacovigilance
- traitement par anticorps monoclonaux anti SARS-Cov-2 (contre-indication temporaire)
- myocardites ou péricardites survenues antérieurement à la vaccination et toujours évolutives (contre-indication temporaire).

Plus d’information sur TousAntiCovid ici.