Contenu

Les Plans de Déplacements Urbains

 

Les thèmes de la mobilité, des déplacements et des transports sont au cœur des problématiques de l’aménagement durable de nos territoires. Les français se déplacent de plus en plus en voiture pour aller travailler, étudier, faire des achats ou se divertir. La motorisation croissante des ménages est d’ailleurs d’autant plus forte que l’on s’éloigne des centres villes.

Le département du Tarn n’échappe pas à ce constat puisque 83% des actifs utilisent la voiture pour se rendre à leur travail.

Les enjeux de la mobilité, de l’accessibilité aux services, à l’éducation, au marché de l’emploi dépassent largement le simple cadre des déplacements physiques. Les déplacements des hommes ou des marchandises ont des impacts sur le développement économique d’un territoire, les liens sociaux, l’environnement ou encore les ressources naturelles.

Identifier les enjeux du développement urbain tout en construisant une politique globale de déplacements pour y répondre, ce sont là des questions qui s’imposent aux villes moyennes, même si elles ne sont pas tenues d’élaborer un plan de déplacement urbain comme l’impose la loi pour les agglomérations de plus de 100 000 habitants.

Un PDU qu’est ce que c’est ?

Le plan de déplacements urbains est un outil global de planification de la mobilité qui doit déterminer les principes de l’organisation du transport des personnes et des marchandises, de la circulation et du stationnement tout en intégrant les 3 enjeux transversaux suivants :

  • L’amélioration de la sécurité des déplacements,
  • La protection de l’environnement,
  • L’accessibilité de la chaîne des déplacements aux personnes à mobilité réduite (PMR).

L’établissement d’un plan de déplacements urbains est obligatoire dans les ressorts territoriaux des autorités organisatrices de la mobilité (introduits par la loi du 7 août 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la République) inclus dans les agglomérations de plus de 100 000 habitants.

Dans le département

Le département ne comporte aucune agglomération soumise à l’obligation de réaliser un plan de déplacements urbains. Cependant, les communautés d’agglomération de l’Albigeois et de Castres-Mazamet ont décidé de lancer la démarche d’élaboration d’un tel plan.

Au delà des obligations réglementaires, d’autres collectivités moins importantes intègrent les analyses des mobilités dans les réflexions importantes sur le développement de leur territoire. La DDT travaille avec ces collectivités pour les aider, faire part de ses connaissances dans ce domaine. La DDT peut également mobiliser le réseau scientifique et technique de l’Etat sur cette thématique.

Le lien avec les autres plans, schémas ou politiques d’aménagement locaux

Le plan de déplacements urbains n’est pas le seul document de planification sur un territoire. Afin d’établir une cohérence entre les politiques d’aménagement, de développement du territoire et les politiques en matière de déplacements, le plan de déplacements urbains doit notamment répondre à certaines exigences en matière de compatibilité.
Un plan de déplacements urbains doit notamment être compatible avec le schéma de cohérence territoriale, le plan régional de la qualité de l’air ou encore le schéma régional climat air énergie.

Par ailleurs, les documents d’urbanisme tel que les plans locaux d’urbanisme doivent à leur tour être compatibles avec les éléments définis dans le plan de déplacements urbains.