Contenu

Quelles sont les mesures mises en place en France ?

 

Et pour notre pays, que se passera t’il ?

Selon les études scientifiques du Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC), la température moyenne pourrait augmenter de 2°C à 3,5°C en un siècle et engendrerait des sécheresses estivales plus nombreuses, des canicules ponctuellement extrêmement fortes, une baisse des jours de grand froid, une augmentation du niveau des mers, océans....
Ces impacts auraient des conséquences multiples dans différents domaines : production agricole, ressources en eau, infrastructures et territoires proches des mers et océans, augmentation des incendies de forêts, des sinistres mobiliers dus au retrait-gonflement des argiles et sur l’ensemble de la population comme cela fut le cas avec la sécheresse de 2003.

Comment le sait-on ?

L’observatoire national sur les effets du réchauffement climatique (ONERC) suit cette évolution grâce à 24 indicateurs, comme par exemple la date de début des vendanges ou la régression des glaciers.

→ Site utile : http://www.opcc-ctp.org/

Alors, que prévoit notre pays ?

Le premier plan français de lutte contre l’effet de serre a été mis en place en 2000 dans le cadre du protocole de Kyoto de 1997.

En 2015, la France a réaffirmé son engagement dans la lutte contre le changement climatique en adoptant une nouvelle loi d’orientation : la Loi de Transition Energétique pour la croissance verte (LTE du 17 août 2015), qui a deux objectifs :

  • 40 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2030 par rapport au niveau de 1990.
  • 75 % de réduction des émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050.

Pour ce faire, elle s’est engagée sur l’évolution du mix énergétique :

  • 32 % la part des énergies renouvelables dans la consommation énergétique finale en 2030.
  • 50 % de réduction de la consommation énergétique à l’horizon 2050.
  • 50 % de réduction de déchets mis en décharge.

→ Site utile : Loi de transition énergétique pour la croissance verte