Noyades

Mis à jour le 17/05/2023

Risque de noyades dans les piscines privées

Beaucoup d’enfants sont victimes de noyades : il faut donc sécuriser les piscines.

Toutes piscines privatives, neuves ou existantes, doivent être équipées d’un dispositif de sécurité conforme aux normes.

Il faut s’équiper :
soit d’une barrière (norme NF P90-306) souple ou rigide d’une hauteur d’au moins 1,10 m entre deux points d’appui, munie d’un portillon, de préférence à fermeture automatique ;
soit d’une alarme sonore de piscine (norme NF P90-307) placée à la surface de l’eau ou du bassin ;
soit d’une couverture (norme NF P90-308) souple ou rigide fermant le bassin ;
soit un abri de piscine (norme NF P90-309) entièrement fermé.

Attention : un dispositif de sécurité ne remplace pas la surveillance constante et active des adultes.

Il faut :
équiper l’enfant de brassards portant le marquage CE et la norme NF 13138-1 dès qu’il se trouve à proximité de la piscine ;
poser à côté de la piscine une perche ;
avoir un téléphone à proximité pour alerter les secours le plus rapidement possible, (15 : Samu, 18 : pompiers) ;
après la baignade, remettre le dispositif de sécurité en place ;
apprendre à nager à l’enfant le plus tôt possible ;
prendre des cours de secourisme, dans la mesure du possible.

RISQUES DE NOYADES LORS D’ACTIVITES NAUTIQUES

Dans une baignade aménagée, lorsqu’aucun pavillon n’est hissé au bout du mât, le public se baigne à ses risques et périls. Si le pavillon est rouge la baignade est interdite. Il est toujours important :
de ne pas présumer de ses forces et de se baigner de préférence en un lieu surveillé ;
de respecter les consignes de prudence (ne pas s’écarter trop du rivage ou ne pas nager en rivière dans le sens du courant) ;
de ne pas utiliser les ouvrages d’art (ponts, vestiges industriels) comme plongeoirs ;
de bien s’hydrater et de ne pas s’exposer longtemps au soleil. L’entrée dans l’eau doit être progressive pour éviter tout choc thermique.